Quand Novopress devient le directeur de conscience du groupe « antifasciste » Résistances

Publié le par jeune nation

ecolenq3.jpg

Récemment, Novopress avait publié un article exclusif sur les liens du site anti-identitaire belge Résistances avec un membre de la police bruxelloise (http://be.novopress.info/?p=3549). Parallèlement, nous avions publié un autre article qui démontrait les fumisteries de ce site de soi-disant spécialistes de l’extrême-droite (http://be.novopress.info/?p=3548). 

L’une de nos remarques était qu’ils semblaient bien plus préoccupés par « l’antisémitisme » que par toute autre forme de racisme (53 articles sur les thèmes « racisme anti arabe » et «islamophobie » et 171 articles rien que sur le seul « antisémitisme »).

Et manifestement, nous avons du gratter là où ça fait mal puisque quelques jours après, nous avons pu constater sur le site en question que les rédacteurs avaient remis en première page du site, un vieux dossier sur la question du Moyen Orient où l’on retrouve effectivement, quelques communiqués dénonçant la droite israélienne. Communiqués dont le plus récent date de 2003…

Mais peu importe, de cette manière, ils peuvent encore faire un peu illusion auprès de leurs « potes » anti-sionistes…

Autre réaction, celle de mettre en ligne, une série d’articles où l’on dénonce les liens d’une certaine droite nationale avec certains milieux sionistes. Etrange dénonciation qui consiste sans cesse à parler…d’antisémitisme et où si on attaque aussi, il est vrai, la droite nationale et pro-sioniste, on ne cite quasiment pas ceux qui, du côté sioniste, participent à cette tentative de rapprochement.

Sans doute que les rédacteurs de Résistances veulent bien se la jouer progressistes et rebelles mais sans trop se fâcher avec certains, on ne sait jamais…

Mais ne boudons néanmoins pas notre satisfaction d’avoir pu faire prendre consciences à Résistances de leur déficit d’image. Nous restons à leur disposition s’ils ont besoin d’autres conseils, que ce soit sur le lay-out de leur site ou sur les sujets qui intéresseraient notre public puisqu’il est bien connu qu’à part des journalistes feignants à la recherche d’articles tout fait, l’essentiel des lecteurs de Résistances est composé de nationalistes curieux et amusés. Les mauvaises langues disent même qu’il y en aurait dans les rédacteurs.

Bon, on va arrêter là ou bien Résistances parlera encore des « des réactions outrées de l’un ou l’autres petits mouvements ». Tiens, à propos de petit : Résistances, ça fait combien de militants ? Pas assez en tous cas pour qu’ils aient pu poursuivre la publication de leur mensuel…

Source: http://be.novopress.info/?p=3674

Publié dans Belgique

Commenter cet article